Posts à l'affiche

Acoustique des salles - Part 8 - Elements diffusants


C – LES ELEMENTS DIFFUSANTS


Dispositifs essentiels pour une bonne acoustique, les diffuseurs réfléchissent les ondes sonores et répartissent également dans toutes les directions un certain nombre de fréquences produisant une certaine homogénéité.

C’est aussi l’un des remèdes contre les ondes stationnaires.


1- Formes diffusantes :


Les formes convexes comme par exemple des 1/2 cylindres, les formes angulaires de type prisme.


Problème : pour diffuser de grandes longueurs d’ondes, il faut des diffuseurs de taille comparable.



2- Diffuseurs scientifiques


Moins encombrants mais impossible de les bricoler. L’inventeur est Manfred Schroeder et le produit porte le nom de diffuseur de Schroeder, parfois appelé DRQ (diffuseur à résidu quadratique). Il s’agit d’un ensemble de puits très réfléchissants (souvent en acier), de profondeur et de diamètres variables, rigoureusement calculés et exécutés.

Le son frappe à l’intérieur des puits et en ressort avec des différences de phase et des changements de directions qui créent l’homogénéité.


Du fait de ces multiples réflexions et de ces déphasages, les diffuseurs ont aussi un effet d’absorption.

La profondeur maxi des puits détermine la fréquence la plus basse traitée par le système : pour une profondeur de 0,3 m, λ = 0,6 m soit le double de la profondeur.


Ainsi pour une onde de 100 Hz, λ = 340 / 100 = 3,4 m, il faut un puits de 3,4 /2 = 1,7 m.


Ce qui dans une cabine de son prendrait un volume certain. C’est pourquoi, on ne diffuse les basses fréquences que dans les grandes salles. Dans une petite salle, on a plus tendance à les absorber.





Publié avec l'aimable autorisation de René KAMOUN







Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2019 by Boom Mastering