© 2019 by Boom Mastering

PRÉPARER SON MIX

Comment bien préparer son mix pour le mastering

1) Assurez-vous que vous aimez le MIX, le mastering n'est pas magique et il ne va pas rendre bon, un mix amateur ou mauvais. Plus vous êtes content de votre MIX, plus vous serez heureux avec la version masterisée.

2) Retirez tous les limiteurs ou autres plugins du master bus.  Sans marge adéquate, le mastering fait plus de mal que de bien.

En ce qui concerne les autres plugins sur le master bus, si vous n'êtes pas sûr à 100% de celui-ci, retirez-le.

Une solution possible si vous n'êtes pas sûr, est de nous envoyer 2 versions de votre mix, celui avec le master bus vierge, et celui avec les plugins dont vous êtes incertains.

3) Évitez les niveaux de crête atteignant 0 dBFS.  Ne frappez pas 0dBFS. Nous recommandons en général entre -3 et -5dBFS de headroom.

4) Si votre DAW le permet, enregistrez le rendu / bounce à 32 bits virgule flottante. Cependant, un export 24 bits fera très bien l'affaire.

5) Exportez votre mix à la même fréquence d'échantillonnage que la session de mixage.  Le SRC de votre DAW n'est probablement pas génial, alors ne l'utilisez pas.

6) Écoutez attentivement le début et la fin de chaque chanson pour les bruits parasites et les anomalies. Fermez les yeux, utilisez un casque. Faites une session d'écoute analytique avant d'envoyer pour le mastering.

7) Écoutez les pistes vocales en mode solo pour vérifier les clics, les coups dans le pied de micro, les plosives et les autres sons qui pourraient être masqués par le reste de la musique.

8) Si vous voulez les versions instrumentales de vos chansons, pensez à nous les envoyer.

9) Laisser quelques secondes avant ou après la chanson pour inclure tout bruit potentiellement problématique (sifflement / bourdonnement / bourdonnement / tonalité d'ambiance). Avoir un profil de bruit permet à l'ingénieur de mastering de faire une réduction de bruit transparente si nécessaire.

NON
OK